Instable, amoral »: les conseillers de Donald Trump ont pensé à demander sa destitution

Donald Trump a réagi avec véhémence mercredi à la publication par le New York Times d’une tribune anonyme d’un haut responsable de son administration expliquant comment il s’efforçait, avec d’autres, de lutter de l’intérieur contre les « pires penchants » du président américain.

L’homme le plus puissant du monde serait « instable »
On apprend dans ce texte qui décrit l’homme le plus puissant du monde comme quelqu’un « d’instable », que les conseillers de Donald Trump ont réfléchi à déclencher le 25e amendement – qui permet de destituer le président pour « incapacité ». « Mais personne ne souhaite précipiter une crise constitutionnelle », indique l’informateur anonyme, en précisant que pour l’heure, le président américain est « sous contrôle ».
« Nous ferons tout ce que nous pourrons pour tirer cette administration dans la bonne direction…/… jusqu’à ce que, d’une manière ou d’une autre, cela s’achève », avertit l’auteur de la tribune.

Visiblement furieux contre cette « résistance silencieuse » qui sort de l’ombre et le place en difficulté, le locataire de la Maison Blanche est allé jusqu’à parler, dans un tweet lapidaire, de « TRAHISON ».

Dans une incroyable tournure des événements témoignant d’une forme de fébrilité, le magnat de l’immobilier a appelé le quotidien à dénoncer « immédiatement » ce « lâche », au nom de la sécurité nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *